Jeudi confession

3Je suis chanceuse, j’habite dans un p’tit coin tranquille, j’ai une grande cour avec plein de jeux pour mes enfants : balancoires, glissade, trampoline et mpeme la piscine.  Malgré ça, de temps à autre, j’aime bien aller faire un tour au parc avec eux.

Parce que ça leur change les idées,  il y a moins de chicanes, personne qui entre dans la maison avec les pieds plein de sable et que je peux vraiment relaxer parce que ma gang s’amuse entre eux et que je peux lire, jouer à Candy Crush  ou juste profiter du fait que je peux rien faire pantoute, tranquille, sans que personne ne vienne me déranger.

Et un des grands avantage d’habiter en campagne, c’est que la plupart du temps, on a le parc / les jeux d’eau pour nous seuls.  C’est parfait pour moi.  Parce que je dois me confesser, ma hantise quand je vais au parc c’est les autres.

Pas les autres enfants, habituellement la cohabitation se passe bien.  Non, les autres adultes.  Ceux qui m’empêchent de rien faire.  Ça ne me dérange pas d’échanger deux ou trois phrases polies.  Plus que ça – si c’est quelqu’un que je ne considère pas comme un ami, y’a des bonnes chances que ça m’embête.  J’aime ça le silence, j’en ai pas beaucoup à la maison, alors j’en profite quand ça passe.

Et pour une raison que j’ignore – je dois avoir l’air vraiment sympathique – les gens ne peuvent s’empêcher de venir me raconter leurs vies.

Faque je cherche les parcs les plus tranquilles possibles, ou je trouve un ami pour venir avec moi, parce que si je ne peux pas profiter du silence, je peux au moins avoir une conversation que je vais aprécier!

Continue reading

La maison hantée

1Il y a quelques années, lorsqu’on a acheté la maison ici, je ne me doutais pas qu’elle avait un p’tit quelque chose de spécial.  Pis là je dois me rendre à l’évidence, y’a définitivement des fantômes qui vivent avec nous.

J’me suis fait à l’idée, puis maintenant je connais pas mal tous les habitants mystérieux de notre demeure.

Y’a le fantôme gourmand.  Il mange beaucoup, parce que chaque fois que je trouve un papier d’emballage, un coeur de pomme ou des miettes par terre, c’est jamais un des enfants.

Y’a le fantôme de la salle de bain.  C’est celui qui laisse des traces d’eau un peu partout, qui joue avec les bouteilles de shampooing pour s’en faire des recettes et qui laisse des débarbouillettes mouillées dans le fond du bain.  Curieusement il sévit pas mal toujours aux heures où les p’tits se lavent.  Mais quand je pose la question “Qui a mis de l’eau partout?” c’est aucun d’entre eux, ne reste que le fantôme de la salle de bain à blâmer.

Y’a le fantôme maladroit. Celui qui renverse les plantes, les bols d’eau des chats ou les constructions de Lego.  Ok, celui là est peut-être parfois aidé des animaux de la maison.

Y’a le fantôme pas-propre.  Celui qui laisse du sable sur mon plancher fraichement lavé ou des traces de doigts dans la porte-patio que Chéri vient de frotter.

Y’a le fantôme de la chicane.  C’est toujours lui qui sème la zizanie, parce que si je tente de savoir ce qui s’est passé lorsque ma marmaille arrive en pleurant, c’est jamais un d’entre eux qui est la cause des larmes qui troublent mon mangeage de chips en cachette.

Y’a le fantôme puant.  Celui qui passe quand on  est à lire l’histoire du soir et qu’une odeur nauséabonde se fait sentir.  Si je questionne les 4 auditeurs qui m’entourent, évidement qu’ils n’ont pas pété, tsé.

Et le plus désagréable, le fantôme du désordre.  Celui qui laisse trainer les jouets sur mon gazon.  Des verres sur ma galerie.  Des morceaux de Lego sur le plancher.  Celui là vient en paire avec le fantôme malpoli, celui qui laisse s’échapper des gros mots à la vue de la salle de jeux ou de la douleur d’avoir marché sur le p’tit morceau oublié.  Parce que moi, dire des gros mots?  Jamais de la vie.  Tsé.

Marinade facile pour souper d’été

brochettesUn de mes repas préféré d’été, ce sont les brochettes de poulet.  Ce n’est pas trop compliqué, ça se prépare d’avance et ça se cuit sur le barbecue.

J’aime bien varier les choses, varier les légumes, varier la marinade.  Cette semaine j’avais envie de faire changement de ma traditionnelle marinade, alors je me suis dit pourquoi pas mettre un peu d’Asie dans mes brochettes.  J’ai donc improvisé une marinade vraiment facile, je vous partage la recette.

Marinade pour mettre de l’Asie aisément:

200 ml (1 pot) de sauce Hoisin Blue Dragon

1 cuillère à table de vinaigre de riz assaisonné à l’ail

1 cuillère à table de sauce soya

1 cuillère à thé d’huile de sésame Blue Dragon

1/4 de tasse d’eau.

Mélangez tous les ingrédients, mettre avec le poulet en cube dans un ziploc et laissez mariner au moins deux heures.

Vous pouvez ensuite composer vos brochettes de ce que vous voulez.  Ici, on met des saucisses pour faire plaisir aux enfants et on varie les légumes pour faire changement!

Pour d’autres idées vous pouvez aimer la page Facebook de Patak’s et les suivre sur Twitter  , ainsi que celle de Blue Dragon.

 Décharge : Je  fais  partie  du  programme  des  ambassadeurs  de  Cuisine  du  monde  en  partenariat  avec  Patak’s Canada  et Blue  Dragon  Canada et  j’en  retire  des  avantage.  Les  opinions exprimées sur  ce  blog sont  mes  propres.

Jeudi confession

PokemonÇa doit faire 30 minutes que je cherche la bonne formulation pour raconter ma confession pis je n’y arrive pas.  Faque allons-y à frette :  je joue à Pokemon Go.

Et là, à lire les commentaires sur les réseaux sociaux, je me dis que c’est peut-être ma pire confession jusqu’à maintenant.

Ben non, je n’ai pas foncé dans une voiture de police en chassant le Pikachu.  Pis je ne vais pas non plus dans les couloirs d’hôpitaux pour trouver le Pokémon le plus rare du coin.  Et je ne suis pas dans une équipe, et je ne connais pas les noms des p’tits trucs qu’il faut attraper.

Non.  Moi je joue à Pokemon Go parce que j’aime ça essayer les nouvelles affaires et surtout parce que maintenant y’a pu un enfant qui chiale quand je dis que c’est le temps d’aller prendre une marche.  Pis là, je sais, vous allez me dire “Ils ont déjà ben assez de temps d’écran de même, pas besoin de ça pour aller dehors “.  Sauf que mes enfants n’ont pas beaucoup de temps d’écran, ils jouent déjà tout le temps dehors… ils ne veulent juste pas vemir marcher avec moi.  Pis là, zéro chialage.  Je peux même me servir de l’application pour leur faire faire plein d’affaires sans chialer :  Allons à l’épicerie, peut-être qu’il y a des Pokemons.   Junior, faut aller chez le docteur aujourd’hui, peut-être qu’il y a un Pikachu dans la salle d’attente. Et bla, et bla.   Jusqu’à temps qu’ils se rendent compte que j’ai pas d’internet sur mon téléphone, pis qu’on attrape rien sauf dans les coins où il y a du Wi-fi, j’en profite!

Des destinations famille à faire rêver (concours)

On dit souvent qu’une image vaut mille mots.   Dans le cas qui nous concerne, je crois que je pourrais afficher seulement quelques photos et que vous seriez conquis, mais je vais tout de même écrire quelques lignes sur notre séjour dans la Réserve faunique de Portneuf, une des destinations famille de la SEPAQ.

experience-familleSur le site de la SEPAQ, vous pouvez identifer les expériences famille grâce au petit logo que vous voyez ici.   C’est quoi ça les expériences famille?   Des destinations adaptées pour les familles.  Un accueil qui tient compte des enfants, des activités auxquelles ils peuvent participer, souvent gratuites pour les jeunes de 17 ans et moins, plein d’options d’hébergement et des équipements fournis.  Bref, c’est plein de beaux endroits, plaisants à visiter en famille.

Bon, mais concrètement, c’est quoi?  On a eu la chance de l’expérimenter et c’est ça que je vais vous raconter, avec quelques (!) photos.

La SEPAQ nous a invité à faire du camping dans la Réserve faunique de Portneuf.  Il y a longtemps que mes enfants me demandent pour faire du camping, mais à 6, je trouvais que c’était compliqué et que ça prenait donc bien du stock.  On nous a offert un séjour en tente Hékipia, c’était l’occasion parfaite de faire du camping simplifié!

Si vous ne connaissez pas les tentes Hékipia, ce sont des tentes qui ont un dortoir séparé en deux chambres avec des matelas (pour 4 adultes ou 6 personnes), une piece avec une table et tout le nécessaire pour cuisiner, un auvent sous lequel on trouve un petit réfrigérateur et un réchaud.

voiture
On a donc rempli l’auto et nous sommes partis. Comme l’auto débordait et que nous avions emporté que le nécessaire, j’étais bien contente de ne pas avoir besoin de trainer une tente, des matelas et tout le nécessaire pour cuisiner!

Tente Hekipia 2
Malgré que j’habite dans Portneuf, je ne connaissais pas vraiment la Réserve Faunique.  Quelle découverte!  Le camping Bellevue est situé à environ une heure de route de l’entrée de la Réserve.  Et lorsqu’on est arrivé, on est tous tombé sous le charme.  Le camping est situé dans un décor enchanteur.  Et les tentes sont parfaites pour les familles!

Tente Hekipia
Mes enfants se sont rapidement installés, chacun sur son matelas et ils étaient plus qu’énervés!  Ils allaient enfin découvrir les joies du camping!

vélos
Première surprise :  Il y avait de jolis vélos qui attendaient les enfants pour se promener partout sur le camping. C’est un des services qui est offert sur place :  le prêt de vélo gratuit pour les enfants de 17 ans et moins.  Mes enfants en ont profité pendant toute la durée du séjour.

canot lac bellevue
Deuxième suprise :  nous avions à notre disposition des embarquations.  Nous avons profité du lac qui était au pied de notre tente pour faire du canot, du kayak et du pédalo.  Tout ça à 3 secondes de notre tente et dans un décor à couper le souffle!

 

Plage Bellevue
Le camping est situé sur le bord du lac Bellevue, un lac baignable avec une jolie plage.  Il va s’en dire que mes enfants en ont profité.

Lac Bellevue

 

Et profité.

Lac Bellevue 2
Chaque jour.

Plage Bellevue 2
À toutes les heures.

grenouille
Si vous me suivez sur Instagram, vous savez aussi qu’on y a trouvé de petites grenouilles.

pêche
On a aussi eu la chance de pêcher, sur un lac, tranquille, seuls.

pique-nique
On a mangé sur le bord de l’eau.

Sentier cap bellevue 4
On s’est promené dans le bois.

Sentier cap bellevue 3
Dans des sentiers magnifiques.

Sentier cap bellevue 5
Avec des décors impressionnants.

Sentier cap bellevue
On est monté tout en haut du cap, pour découvrir une vue magnifique.

Sentier cap bellevue 2
On est redescendu pour admirer encore un peu le décor.

pédalo
On a relaxé sur la plage en surveillant les p’tits.

feu
On a relaxé sur le bord du feu.

quai
Quand est venu le temps de partir après deux nuits, mes enfants m’ont supplié de retourner une dernière fois sur le bord du lac, ils ont fait des dessins pour Scott, le garde forestier qui a été si gentil avec eux pendant tout le séjour et ils m’ont fait promettre de revenir.

Et là,  je suis certaine que j’en oublie.  On a vu plein d’animaux (dont une perdrix et ses bébés) , on a vraiment décroché (parce que pas de réseau dans le fond des bois!), on a passé du bon temps en famille.

Et là, comme je vous ai donné le goût d’explorer les destinations familles de la SEPAQ, je vous offre un concours.  Je fais tirer un chèque cadeau de la SEPAQ d’une valeur de 50$.

Pour participer, c’est simple, vous commentez ici ou encore mieux sous la publication Facebook qui parle du concours en me disant quelle activité de la SEPAQ vous aimeriez essayer.  Je vous invite à jeter un coup d’oeil ICI pour des idées.  (Et profitez en pour découvrir un autre super concours!) Remplissez ensuite le module Rafflecopter ci dessous.

Le concours s’adresse aux résidents du Québec âgés de 18 ans ou plus et prend fin le 31 juillet à 23h59.

 

a Rafflecopter giveaway

Jeudi confession

3Ahhh, l’été.  Prendre le temps de relaxer, de profiter du temps avec les enfants.  On a des journées où on ne fait rien du tout.  On a des journées où on prévoit des activités pour le plaisir de tous.

J’adore faire des trucs avec les enfants, leur faire découvrir de nouvelles choses, de nouveaux endroits, les voir s’amuser.  Mais je me confesse, les vacances avec les enfants … c’est pas vraiment des vacances.  Bon, oui, ce sont des vacances de la routine, mais pour le repos on repassera.

Partir 3 jours avec les p’tits c’est :

  • Essayer de faire tout rentrer dans l’auto – apparement ça prend plus d’espace que je pensais faire du camping
  • Visiter plein d’affaires …  comme à peu près toutes les toilettes publiques situées sur notre chemin parce que tsé, mes enfants n’ont pas la vessie synchronisée.
  • Se rendre compte qu’on a oublié 342 affaires essentielles.  Survivre quand même.
  • Gérer des chicanes sans place pour se cacher, ni cochonneries pour manger ses émotions.
  • Dormir à 3 dans un sleeping bag.
  • Finir la route du retour avec un nudiste parce que Fiston a décidé que vomir une seule fois, c’était pour les faibles.  On s’est rendu à 3.  Puis on avait plus de linge.  Y’a fallu en acheter dès qu’on est revenu à la civilisation.

Malgré ça, je repartirais demain matin.  Tsé après une journée chez nous, à rien faire.

Jeudi confession

4Quand on est parent, notre mission c’est de préparer nos p’tits à la vie.  De leur donner des outils, des trucs pour l’avenir.  Des fois c’est l’fun, d’autres fois, c’est pas facile.  Parfois faut leur dire les choses telles qu’elles sont et briser leur naïveté d’enfant.

Mais, je dois me confesser, parfois moi, je cultive leur naïeveté à mon avantage. Je sais, c’est pas gentil pour leur futur, mais … c’est bon pour moi.

Par exemple, le fameux je compte jusqu’à trois.  Mon fils là, il pense à chaque fois qu’il gagne.

“Junior descend du trampoline, c’est l’heure de la douche!

(bruit d’enfant qui saute le plus haut possible en ignorant sa mère de façon professionnelle)

– J’ai dit descend.

(bruit d’enfant qui saute encore plus haut, en ignorant encore plus sa mère)

– Ok, je compte jusqu’à trois.  Un …

(Junior qui se précipite en bas du trampoline à la vitesse de l’éclair)

– Ha! Ha!  T’as même pas compté jusqu’à trois, j’ai gagné.
Je pourrais lui expliquer que tsé, il n’a pas gagné, que le principe derrière c’est que bla bla bla.  Mais j’aime ça qu’il pense que qu’il gagne.  Parce qu’à chaque fois que je dis je compte jusqu’à trois, mon fils il obtempère, parce qu’il a l’esprit de compétition du voisin (ben quoi, c’est pas moi qui lui ai transmis ça certain! Hum, hum).

Je pourrais aussi vous parler des affaires que je fais accroire à mes enfants pour qu’ils me massent les pieds quand mon chum est pas là pour le faire, parce que tsé, au nombre de sacrifices qu’on fait pour ces p’tites créatures là, on peut ben s’amuser un peu avant qu’ils soient trop vieux pour croire tout ce qu’on leur raconte.

Jeudi confession

UPremière confession :  les vacances me rendent un peu toute croche, j’avais oublié qu’on était jeudi.  Pardonnez donc cette confession tardive.

 

Deuxième confession, la vraie celle là :  Plus j’ai d’enfants et/ou d’expérience de maternité moins je me soucie des qu’en dira-t-on.  Je me rappelle clairement les premières fois où je suis sortie de la maison avec ma plus vieille et qu’elle avait des bas dépareillés, je me disais que tout le monde m’observait et me jugeait.  Fast forward à aujourd’hui, mon fils refuse de se faire couper les cheveux.  Malgré les commentaires pas trop subtils des gens autour, je m’en sacre.  Pis là, ce matin, mon fils voulait faire comme ses soeurs et avoir une couette.   Faque, même si on ne restait pas à la maison et que j’allais le déposer chez la p’tite gardienne, je lui ai fait sa couette et il était si fier ( Je suis beau maman, hein?  Non, mais, vraiment beau!) que je me suis dit qu’on s’en tapait un peu – beaucoup – si la dame de l’épicerie nous dévisageait.

De toutes façons, avec les habitudes vestimentaires un peu étranges de fiston, c’est beaucoup mieux pour ma santé mentale d’ignorer les jugements des autres.  Parce que, comme en témoigne la photo suivante, mon fils c’est un original.

us

Prêt pour l’été avec Olay (concours)

piscinesLe beau temps est là, les enfants n’ont plus d’école, ce qui veut dire qu’on passe beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps dehors (comme ça les enfants sont épuisés, ils dorment mieux le soir et ils ne salissent pas ma maison.  C’est merveilleux!).

Les enfants vieillissent, c’est pas mal moins compliqué que ce l’était de sortir avec la gang.  Je le rappelle de se prendre une gourde d’eau et de se mettre de la crème solaire et tout est tigidou.

Sauf que si je suis pas trop pire pour m’occuper des enfants, quand vient le temps de m’occuper de ma p’tite personne, j’oublie souvent.

Mais bon, je le sais, lorsqu’on s’expose au soleil il faut prendre des précautions.  Outre tous les risques pour la santé, le soleil est la principale cause de vieillissement de la peau externe.   Comme je n’ai pas toujours été super assidue dans le crémage, j’ai un peu de retard à rattraper.  C’est pour ça que j’étais contente lorsque j’ai reçu deux produits de la nouvelle gamme solaire de Olay à tester.

Olay Regenerist Micro-Sculpting Cream SPF 30 - with packagingLe premier, la crème Micro-Sculptante Regenerist de Olay avec FPS 30.  Non seulement elle protège des rayons nocifs UVA/UVB, elle réduit l’apparence des rides et des ridules en raffermissant la peau, mais elle non grasse et pénètre rapidement.  Avantage non négligeable, quand tu as à peu près 3 secondes pour te crèmer avant qu’un enfant vienne te voir avec une urgence.  Et personnellement, je trouve qu’elle sent bon.  Pour moi c’est un critère important ha! ha!

Après une semaine d’utilisation, on peut voir une différence sur la peau, c’est vraiment un produit que j’aime beaucoup.  Je l’utilise tous les matins.

Olay Total Effects Anti-Aging Moisterizer SPF30 - with packagingLe deuxième produit, c’est l’Hydratant anti-âge Total Effects de Olay avec FPS 30.  Non parfumé, c’est un hydratant à utiliser quotidiennement qui combat les 7 signes du vieillissement.  Lui aussi procure une protection contre les rayons UVA/UVB et est absorbé rapidement.  Ce qui permet de sortir dehors, même si je ne me suis pas cremé le bout du nez avec la crème solaire que les enfants ont encore caché!  J’ai trouvé que l’hydrant donnait une apparence plus lumineuse à ma peau et j’ai bien aimé.

Les produits de la gamme solaire Olay seront disponibles à partir de juillet en magasin.

Puis comme c’est les vacances et que je veux que vous puissiez vous aussi en profiter, je vous propose un concours.  Un panier cadeau Olay à faire tirer comprenant 3 crèmes, des lunettes, un sac  et un verre, parfait pour les journées ensoleillées.!olay

Pour participer, c’est simple, laissez moi un commentaire sous la publication Facebook qui parle du concours en me disant quel est le produit Olay que vous avez le plus envie d’essayer.  Remplissez ensuite le module Rafflecopter ci-dessous.

Vous devez être un résident canadien âgé de 18 ans ou plus pour participer.  Le concours prend fin le 30 juin 2016 à 23h59.

Bonne chance à tous!

a Rafflecopter giveaway

Jeudi confession

piscineJe ne peux quasiment pas y croire, mais ce matin le cadran a sonné pour la dernière fois pour un p’tit bout : enfin les vacances.

Chez nous, c’est moi qui a le plus hâte à la fin de l’année scolaire.  Mes enfants adorent l’école et ne se plaignent pas, mais moi j’aime ça relaxer le matin et me débarasser de la routine.

Il y a plein de trucs qui changent quand on est en vacances, les repas à des heures un peu étranges, je ne lave plus de bas parce qu’on se promène nu pied, on se couche plus tard, on se lève pas mal plus tard.  Pis, je me confesse, depuis qu’on a une piscine …  on prend moins de douches.   Par souci d’économie d’eau potable (HAHAHA, je niaise, c’est par paresse, mais ne le dites pas!), je déclare que la piscine avant le dodo peut remplacer le bain quotidien.   Ok, peut-être pas tout le temps, mais souvent.  Après tout, l’eau potable est une ressource à protèger, faut l’économiser (je suis bonne pour justifier ma paresse, hein?).