Un macaroni vraiment crémeux!

 

La semaine dernière, je l’ai mentionné, c’était la fête de Junior. En mère incroyable que je suis (ha! Ha!) je laisse toujours mes enfants choisir leur menu pour cette journée. Bon, à l’âge de Junior j’y vais avec ce qui, je pense, lui ferait plaisir … avant que lui aussi dans quelques années me réclame du boudin!

Mon fils, comme pas mal d’enfants je pense, a une passion pour les pâtes alimentaires. S’il aime bien le spaghetti et les raviolis, c’est encore le macaroni au fromage qu’il préfère. Comme ses soeurs aiment bien elles aussi, au fil des années, j’ai essayé plusieurs recettes. Certaines qui ont du succès, d’autres moins (et des fois pas du tout même!) mais je trouve toujours que mon macaroni au fromage n’est pas assez crémeux.

Et là, à quelques jours de la fête de Fiston, j’ai eu l’opportunité d’essayer le nouveau fromage râpé Kraft avec un soupçon de Philadelphia. J’ai tout de suite su que j’allais m’en servir pour faire une recette de macaroni au fromage . En plus déjà râpé, c’était encore mieux pour la paresseuse que je suis hé! Hé!

1

Le fromage est offert en trois saveurs : Crémeux Mozza, Herbes et ail Crémeux et Mexicana Crémeux. Comme mes enfants sont de grands amateurs d’ail, le choix était pas trop difficile! J’ai décidé d’essayer une recette trouvée sur le site de Kraft, spécialement faite pour le Crémeux herbes et ail .

2

Dès que j’ai fait fondre le fromage, j’ai su que ça allait définitivement être le macaroni le plus crémeux que j’aie fait. La texture était parfaite. La recette était vraiment facile à réaliser – parfait pour une mère seule avec ses 4 enfants qui réclament à manger à grands cris!

3

J’ai à peine eu le temps de servir tout le monde que Punky me réclamait une deuxième portion en me disant : “Maman, c’est le meilleur macaroni au monde!” . J’ai fini par y goûter et j’ai été agréablement surprise. Le Philadelphia ajoute vraiment un goût crémeux et doux au macaroni, ce qui manquait à mes autres recettes. Et comme je le disais, on est des amateurs d’ail ici, alors la recette était parfaite pour nous. En cherchant la recette de macaroni, j’ai vu plusieurs autres recettes sur le site de Kraft qui sont maintenant sur ma liste de futures choses à essayer, aller faire un tour je suis certaine qu’il y en a quelques unes qui sauront vous plaire.

 

Aussi, vous pouvez suivre @Kraft Canada qui tiendra un party sur Twitter: ce mercredi 16 avril 2014 à 21 h en suivant le mot clic: #TouchofPhillyCheese.

Décharge : Malgré que ce texte soit généreusement commandité par Kraft Canada, les opinions et les écrits de ce texte sont les miens et ne reflètent pas Kraft Canada.

 

 

Une fête à saveur de Pâques

Pour ma fête je savais que si je voulais un gâteau … je devais le faire moi-même.  Ben oui, mon chum est pas le genre à en cuisiner un.  Avant que quelqu’un lui pitche des roches, je vous signale que ça fait à peu près 15 ans que je n’ai pas lavé un bol de toilette, pis qu’à choisir entre les deux, j’aime pas mal mieux m’amuser dans la cuisine que de frotter la salle de bain.

Je me suis dit qu’avec ma fête proche de Pâques, j’allais en profiter pour tester un gâteau pour cette occasion qui approchait.  J’avais vu sur le site de Vivre Délicieusement le gâteau Corbeille de Pâques arc-en-ciel et j’ai décidé d’essayer d’en faire une version.   Finalement c’est pas compliqué du tout.

Première étape :  faire un gâteau à la vanille.  Séparer le mélange dans différents bols (selon le nombre de couleurs que vous avez, moi j’en ai pris 4.)  Ajouter quelques gouttes de colorants dans chaque bols et mélangez.

 

aQuand je vais le refaire, je vais changer le vert pour une autre couleur, parce qu’une fois cuit il se rapprochait pas mal du bleu.

Ensuite, déposer le mélange à la cuillière dans un moule Bundt.  Pour un effet maximal il faut alterner, mettre la moitié de chaque mélange et ensuite recommencer.  Faire cuire comme à l’habitude.

moule

Laisser refroidir une dizaine de minutes, démoulez et laissez reposer environ une heure.

Pour le glacer, c’est le même principe que pour le gâteau : séparer votre glaçage dans des bols selon le nombre de couleurs que vous avez.  Ajouter du colorant.  Ensuite, mettre le glaçage entre 5 et 10 secondes au micro-ondes pour qu’il soit liquide et à l’aide d’une cuillière mettez en partout sur le gâteau en faisant … un peu n’imorte quoi hé! hé!

gateau

Répetez pour chaque couleur jusqu’à ce que le gâteau soit pas mal couvert.

8Ensuite, vous pouvez faire de la finition à votre guise : des p’tits bonbons, des sprinkles etc.    Nous comme c’était pour un gâteau de Pâques, on a pris des oeufs pour mettre au centre et autour.

9

Et là, la partie la plus l’fun c’est quand on coupe le gâteau .  Les filles étaient jalouses de mon gâteau de fête et m’ont demandé si elles pourraient en avoir un pareil pour la leur.  Comme c’est tellement facile ( et rapide ) à faire, j’ai pas dit non!

10

« Divulgation : je fais partie d’un programme Vivre délicieusement pour les blogueuses et, à ce titre, j’en retire quelques avantages. Les opinions émises sont les miennes. »

Jeudi confession

4Aujourd’hui c’est ma fête.   Je ne vous dis pas ça pour avoir des souhaits d’anniversaire.   Ok, peut-être juste un peu.  Allez-y.    Sérieusement, aujourd’hui j’ai 35 ans.   35 ans.   L’âge ou on fait un peu d’introspection pis toute j’imagine.   J’ai essayé ça pendant 3 ou 4 secondes ce matin et j’en suis venue à la conclusion de ma confession hebdommadaire :   j’ai 35 ans et je suis encore une enfant.

Sérieusement.  Si je repense à mon enfance quand je regardais les madames de 35 ans et que je me regarde aujourd’hui je constate un léger (!) décalage.   Je ne sais toujours pas me maquiller.   Ni me coiffer vraiment.   Encore moins marcher avec des talons hauts.   Je possède des jeans et des espadrilles en masse, mais pas de tailleur.   Mon idéal de soirée avec mon chum c’est de me coucher trop tard pour le battre aux jeux vidéos.   Je mange des bonbons en cachette.  J’haïs toujours autant le café.    Je trouve que le vin ça pue.   Je viens de rire en écrivant ça.  D’ailleurs je ris encore beaucoup trop des blagues de pipi , pets, poils et tout le tralala.   Mes enfants me font parfois la morale.   Ok, souvent.   J’ai toujours pas trouvé l’utilité de faire mon lit le matin.   Je me convaincs toute seule que c’est beaucoup plus important de faire un 3254ème bricolage que de laver le plancher.   Les échanges de messages texte entre moi et mon chum sont plus immatures que si c’était des ados de 16 ans qui les écrivaient.    Si Chéri n’était pas là, toutes les plantes de la maison seraient mortes.   J’écoute pas l’Auberge du chien noir ou whatever ce que les madames de 35 ans écoutent.   En fait, je ne sais pas ce les madames de 35 écoutent à la télé ou comme musique.  Je me fais encore carter à la S.A.Q.   .

Confession, j’ai 35 ans, mais dans ma tête j’en ai encore à peu près 16.  Ou 20 les jours ou je suis plus sérieuse.

Chasse aux cocos ( Kinder évidemment! )

Quand j’étais petite, le matin de Pâques, je me levais tôt pour essayer de trouver le chocolat que mes parents avaient caché quelque part dans la maison.  C’était toujours un gros chocolat qui finissait en fondue des mois plus tard parce que je ne le mangeais pas au complet.   Chacun ses traditions!

Avec mes enfants, j’ai décidé de faire une chasse au trésors/coco le matin de Pâques.  Le lapin de Pâques*   (* deux parents hilares, à 9 heures le soir, se trouvant plus rusés l’un que l’autre )  écrit un mot aux enfants avec les instructions pour la chasse :   Les enfants doivent se tenir la main pour chercher, chacun a 1 oeuf dans chaque cachette et la grande soeur doit lire les indices à voix haute.  Avec 4 enfants, pour éviter les “Y’en a plus que moi!  C’est moi qui l’a vu en premier” et tout le reste, ça prend des règles claires.

paquesC’est différent de la traditionnelle chasse aux oeufs , mais j’aime bien qu’on adapte les traditions à notre famille.  L’an dernier les filles ont bien ri de toutes les cachettes qu’avait trouvé le lapin :  une botte, le four, la douche, une boite de casse-tête et j’en passe!   Depuis que la St-Valentin est passée, elles nous parlent de l’an dernier, de comment c’était drôle et comment elles espèrent que le lapin va être aussi imaginatif cette année.  (Pas de pression Chéri!)

Et, elles ne le savent pas encore, le lapin va être très généreux avec elles et leur frère cette Pâques ci, parce que en tant que Maman Kinder j’ai eu la chance de recevoir un super colis avec des kits de chasse aux oeufs Kinder, d’autres surprises et des toutous supers mignons.    Et Kinder n’a pas été généreux qu’avec nous : Cette année encore, en partenariat avec le Réseau Enfant-Santé, offrira douze paniers aux hôpitaux affiliés. De plus, KinderMD  offrira encore 25 000 $ pour venir en aide à cet organisme sans but lucratif dévoué à sauver et à améliorer la vie des enfants par des campagnes de financement dans les hôpitaux pour enfants de toute l’Amérique du Nord.

Et vous, c’est quoi vos traditions de Pâques?  Question de voler les meilleures idées pour avoir du fun avec mes enfants!

« Divulgation : Je participe à la campagne des mamans KinderMD  et j’en retire quelques avantages. Les opinions exprimées sur ce blogue sont les miennes. »

Super 2 ans!

Junior a eu 2 ans.  Déjà.   C’est un p’tit garçon tellement adorable et qui, pour le grand plaisir de son père, adore les super-héros.   Capitaine America, Iron Man, Spiderman, Green Lantern et compagnie font parti de notre quotidien.  Alors c’est certain que pour sa fête on allait aller dans ce thème là.    J’étais à demander de l’aide pour un moule de Spiderman sur Facebook, quand Marie-Chrisitine de chez Wooloo est (encore) venue à ma rescousse en me montrant un gâteau vraiment pas compliqué à réaliser.    Et en continuant à fouiller dans son Pinterest, je suis tombée sur un plateau parfait pour la thématique.

Mes conversations avec d’autres mères me confirmant que je ne suis pas la seule avec un fan de Spiderman et autres personnages de Marvel, je me suis dit que je partagerais avec vous.

D’abord le plateau.  1Il serait plus beau avec des fruits frais, le plan original était de faire une rangée de fraises, l’autre de framboises.   Mais malheureusement, des fois en campagne, y’a pas grand chose dans le rayon des fruits alors on doit se contenter de fruits congelés.   Mais je me promets de le refaire cet été parce que les enfants ont trouvé ça bien l’fun puis c’est vraiment pas long à faire.

Et le gâteau.

3L’original était fait avec des petits bonbons ronds, mais mon voyage chez Bulk Barn ne m’a pas permis d’en trouver des semblables.  J’ai donc décidé d’y aller avec des Jelly Beans.  Pas très compliqué :  glacer le gâteau avec un crèmage bleu.   Dessiner les yeux avec un glaçage noir, faire ensuite les séparations de toile d’araignée.  Remplir de bonbons.

C’est parfait pour les p’tits gars comme le mien qui préfèrent de loin les bonbons au gâteau!

Superheros

Humilier sa mère, même en plein-air

1

Enfin le printemps.  J’aime sortir les vélos.  Dessiner dans notre entrée avec de la craie.   La neige qui fond.  Recommencer à se balancer.  Mes enfants qui sont encore plus heureux que d’habitude d’aller jouer dehors.

Junior, printemps ou pas, adore explorer.   Il se promène un peu partout dans la cour, grime sur l’immense montagne de neige, tente de se sauver chez les voisins.   Une fois de temps à autre, je dois aller l’attraper ou le secourir.   Cette semaine il était pris dans le haut de la montagne, incapable de redescendre, alors je suis grimpée pour l’aider.   Puis je suis descendue avec lui, je l’ai déposé à mi-chemin, il s’est mis à courrir, heureux d’être libéré.  Je l’ai suivi.

Pis le printemps – et la neige qui fond – m’a rappelé que je n’avais plus la forme de mes 5 ans.  Ou plutôt que j’avais trop de formes.   Parce que si Junior descendait gracieusement du banc de neige, moi je me suis ramassée avec de la neige jusqu’à la taille.  Incapable de sortir de là.   Toute seule à la maison avec Junior (qui se foutait un peu de mon malheur) et Fillette Dragon un peu perplexe devant ma situation.   J’avais beau tirer, j’étais coincée.   Chéri serait de retour seulement le lendemain.   Fillette m’a proposé d’appeler les pompiers (j’imagine leurs têtes à la vue d’une grosse madame prise dans sa montagne de neige).   Après quelques voitures qui sont passées, les conducteurs me dévisageant drôlement, j’ai finalement réussi à sortir un pied de ma botte – qui elle était toujours prise dans les fins fonds de l’accumulation de neige – et me rouler jusqu’en bas de la montagne en pieds de bas pour attraper mon fils qui se sauvait dans la rue.  Juste à temps pour remarquer mon voisin qui me dévisageait étrangement.

Bref, j’entretiens ma réputation d’étrange du village.

 

Jeudi confession

 

En général, je suis quelqu’un qui assume pas mal ses décisions.  Tsé, c’est moi la fille qui a (fièrement) déclaré à la dame de Passe-Partout qui mettait les parents en garde contre les enfants qui osaient s’aventurer dans la chambre des maitres la nuit, que j’avais même pas de bassinette.

Mais des fois, y’a des choses que j’assume pas pantoute.   Une de celles-là :  quand j’achète de la junk à l’épicerie.   Lire ici, quand je suis en SPM et que je vais à l’épicerie et que je pitche dans mon panier tout ce qui me fait envie : jujubes, sandwichs à la crème glacée et autres trucs du genre.   C’est mon p’tit secret honteux.  Mais vu que j’habite dans un petit village, et mon karma étant ce qu’il est, c’est quasi-certain que lorsque je suis en train de choisir une boite de biscuits aucunement santé, je vais apercevoir au bout de l’allée une connaissance :  la mère des amis des enfants – tsé celle qui mange toujours bien – ,  le directeur de l’école, mon dentiste ou encore l’infirmière du CLSC.   Qui me jugeront – du moins dans ma tête.    Et là, c’est ça ma confession, je m’assume tellement pas, que je camoufle mes craving en pitchant dans mon panier des trucs dont je n’ai même pas besoin mais qui paraissent mieux :  un sac de lentilles ça camoufle très bien un paquet de réglisses vous saurez.   Puis je me fais accroire que ce soir là, au lieu de manger un sac de jujubes au complet, je vais choisir le sac de p’tites carottes que j’ai mis par-dessus.  HAHAHAHA.

Humilier sa mère, de façon exemplaire.

20140330_130859_1

Tout d’abord, je voudrais commencer par donner un conseil à celui qui décide du placement des produits à la pharmacie du village :  mettre au bout des allées, près du comptoir des prescriptions, là ou tous les p’tites madames qui attendent leur pilules t’observe faute de mieux à faire, les préservatifs, les tests de grossesses et les médicaments pour les vaginites, c’est pas l’idée du siècle.   Curieusement, quand je vais magasiner du Canesten j’ai pas nécessairement envie que tout le village soit au courant.

Bref, cette semaine, je vais chercher une prescription et alors que je discute avec la pharmacienne les enfants regardent autour d’eux.   Puis Zucchini me demande :  Maman, je peux tu acheter ça?  – pointant la boite de condoms avec des simil-diamants dessus.

-Non.   On en a pas besoin.

Et là, évidement, elle prend la boite.   Et j’ai trois autres enfants à contrôler.   Et 5 personnes qui attendent eux aussi la pharmacienne qui me regardent. Et j’habite dans un petit village, donc 5 personnes qui vont commèrer.

-  Mais maman, c’est tellement beau!

- On en a pas besoin, et c’est pour les adultes.

-  Tu pourrais l’acheter et je le garde pour quand je vais être grande, promis.

-  Hey les enfants, est-ce qu’on va voir les chocolats de Pâques?  (Il faut ce qu’il faut pour éviter d’avoir des discussions que j’ai pas envie d’avoir devant public).

Note à moi-même, en attendant le changement de plan de marketing de la pharmacie, y aller toute seule.

Faut que ça serve ces enfants là!

C’est pas vraiment un secret, je prends trop de photos.   J’en fais imprimer, des fois, mais je suis environ 1 an en retard dans mes albums.   Je ne suis pas la reine de la procrastination pour rien, pffff.     Mais j’en ai presque pas d’accroché sur mes murs.   En fait les dernières que j’ai fait imprimer pour décorer mon salon datent d’avant la naissance de Junior (merci Catherine !  ) .

Depuis quelques temps , grâce à Telus, je peux fouiller Pinterest en attendant les filles le midi à l’école.   J’ai pinné beaucoup trop d’idées de bricolages, mais aussi j’ai vu quelque chose qui m’a accrochée et que je me suis promis de faire pour enfin cacher les traces de doigts sur mes murs  décorer mes murs.

Le concept est simple :  prendre un enfant (si vous en avez plein c’est encore plus facile, il y en a sûrement un dans la gang qui va être d’accord, ensuite les autres vont suivre parce ” moi aussi, moi aussi ! “  ) l’installer devant un endroit neutre et le prendre en photo en lui suggèrant de faire certaines expressions.  “Fais moi la face que tu fais quand tu est fâché.   Quand t’as envie de pipi (idéal pour déclancher un fou rire) .  Quand t’es un dinosaure. ” Bref n’importe quoi.  C’est pas grave s’ils ne font pas ce qui est demandé, prenez des photos, encouragez les, et vous aurez assurément assez de photos pour faire un montage.  Prenez en plus que moins, c’est drôle ensuite de faire le tri.  (J’ai utlisé Fotor pour faire le mien)    Y’a des enfants plus expressifs que d’autres – mais peu importe le résultat est assez cute et parfait pour être imprimé et mis dans un cadre quelque part chez vous.  Jugez-en par vous même!

ulysseAvec Junior, c’était un peu plus difficile mais il est quand même pas pire pour un p’tit pou de pas tout à fait 2 ans!

RoseFillette Dragon qui trouvait donc ça drôle!

CocoPunky, celle avec qui c’est trop facile.

 

MaelieZucchini un peu moins à l’aise devant la caméra.

 

Maintenant je me donne comme objectif de faire l’exercice au moins une fois par année!

 

La gang

Des oeufs, des crayons de cire (et des sandwichs aux oeufs pour les semaines à venir!)

J’ai un souvenir , quand j’étais petite, de ma mère qui perçait des oeufs avec une aiguille pour souffler l’intérieur afin que moi et ma soeur puissions les décorer.  Clairement, ma mère était moins rusée plus patiente que moi.  Mais bon, les enfants adorent décorer des oeufs (hein, Geneviève!)  et moi j’aime leur faire plaisir alors je me suis mise à chercher sur Pinterest pour trouver quelque chose de moins compliquer.  Et je suis tombée sur une façon de décorer des oeufs durs avec des crayons de cire.   J’ai demandé à Zucchini si ça lui tentait et elle a – oh surprise – tout de suite accepté.  Yay, une autre excuse pour faire autre chose que du ménage.

Je vous partage notre expérience, si vos enfants aiment autant que moi les bricos de Pâques, que vous avez juste envie d’oublier qu’il neige dehors ou que vous voulez une raison de ne pas laver vos planchers.  Ou les trois dans mon cas.

2

 

Tout d’abord vous avez besoin d’oeufs et de crayons de cire.  C’est tout.  Vous faites cuire vos oeufs durs normalement (vous mettez dans un chaudron d’eau, vous  couvrez et portez à ébullition, lorsque ça bout vous les enlevez du rond et vous attendez 12 minutes.  Voilà!)

 

1

Ensuite vous sortez – avec des pinces de préférence – l’oeuf que vous voulez décorez.  Laissez les autres dans l’eau afin qu’ils restent chaud.   Vous attendez une ou deux minutes, le temps de refroidir l’oeuf un peu, et vous dessinez ensuite sur l’oeuf avec un crayon de cire.   Comme l’oeuf est encore chaud à l’intérieur, la cire du crayon va fondre et s’étendre facilement sur l’oeuf.  Avec nos essais et erreurs, on a découvert que des crayons de cire de qualité donnaient des couleurs plus vives, mais que les crayons un peu plus cheap c’était bien pour l’arrière-plan.

 

3

Le lien que j’avais trouvé sur Pinterest semblait dire que c’était magique.  On va se dire les vraies choses, c’est un peu difficile parce que la cire ne sèche pas immédiatement alors c’est quasi impossible de colorer tout l’oeuf uniformément.   Mais c’est l’fun et j’ai des fillettes qui me supplient de manger des sandwichs aux oeufs toute la semaine pour pouvoir en décorer d’autres!

4

 

Le résultat :

 

5

 

Et je vous ai même fait un petit montage des photos pour ceux qui voudrait pinner l’idée pour plus tard (merci Marie-Christine pour l’inspiration).

 

Oeufs